Comment choisir une gigoteuse?

Avant d’être parents, on n’a sûrement jamais entendu parler de ce terme, si ce n’est pour définir quelqu’un qui “ne tient pas en place”. Mais avant tout, une gigoteuse est un article indispensable dans le trousseau de naissance de bébé.

Définition

La gigoteuse ou turbulette (synonyme) est un sac de couchage muni de bretelle ou de manches pour bébé afin de permettre qu’il garde sa chaleur durant son sommeil.

A quoi ça sert?

Le but d’une gigoteuse permet au bébé de dormir bien au chaud tout en sécurité. En effet, la deuxième fonction d’une gigoteuse est de sécuriser le sommeil en évitant qu’il n’y ait des bouts de tissus qui viennent sur le visage et empêchent l’enfant de bien respirer. Contrairement aux couvertures qui peuvent facilement glisser, une turbulette restera bien en place et ne remontera pas sur la tête. De part sa conception, elle permettra au bébé de rester couvert toute la nuit et d’éviter des réveils nocturnes parce qu’il a froid.

Comment la choisir?

Lors de votre choix de turbulettes, il y aura plusieurs critères à prendre en compte dont 2 principaux :

1. la taille
2. l’indice de chaleur

Et ensuite :

3. le système de ouverture / fermeture
4. les matières, les certifications

1. la taille

Un critère important est le choix de prendre une gigoteuse adaptée à l’âge/la taille de son enfant. En effet, pour qu’elle ne soit ni trop serrée ni trop large et que l’enfant ne glisse dedans, il faut bien suivre les recommandations des marques. En général, il existe 2 tailles :

• 0-6 mois (hauteur gigoteuse environ 65 cm)
• 6-18 mois (hauteur gigoteuse environ 90 cm)

La plupart existe jusqu’à la taille 18-24 mois mais il est possible d’en trouver en plus grandes tailles.

2. l’indice de chaleur

La chambre de l’enfant devrait se situer aux alentours des 18-20 degrés, mais, parfois, même avec la meilleure volonté, on n’arrive pas à maintenir une température constante toute l’année. Afin que l’enfant n’ait ni trop chaud ni trop froid (ce qui est souvent source d’angoisse chez les parents), une norme a été mise en place afin de mesurer la capacité thermique des gigoteuses. Cette norme s’appelle TOG. Elle est exprimé en nombre de 0 à 3, chacun indiquant une plage de température correspondant au degrés de la chambre dans lequel bébé va dormir. Plus le TOG est élevé, plus cela correspondra à un indice de chaleur élevée et donc pour des chambres plus froides.

Voici les valeurs que l’on retrouve chez Nobodinoz :

  • Gigoteuse mi saison TOG 1,7 (correspondant à une chambre de 21-23 degrés)
  • Gigoteuse été TOG 1,0 (correspondant à une chambre de 24-27 degrés)
  • Gigoteuse hiver TOG 3,5 (correspondant à une chambre de 15-18 degrés)

Bien entendu, ces valeurs sont là pour t’aiguiller mais peuvent varier selon chaque enfant. Une petite astuce pour savoir si bébé à trop chaud ou froid est de poser deux doigts derrière sa nuque afin de sentir s’il transpire ou non. Il ne faut pas se fier aux extrémités comme les doigts ou pieds.

Certaines gigoteuses sont fabriquées avec des longues manches amovibles que l’on peut mettre ou enlever selon la chaleur de la chambre.

3. le système de fermeture /ouverture.

Il existe plusieurs manières d’ouvrir / fermer une gigoteuse. La plus courante étant une fermeture Eclair se trouvant sur le côté ou sur le dessus. Il y a aussi celles où il y a des pressions sur les les épaules pour pouvoir poser son bébé et refermer la gigoteuse dessus sans devoir passer les petits bras dans les manches ou celles ou il y a des petits nœuds à nouer. Bref, il n’y a pas de “meilleures” solutions, il faut penser que c’est un article qu’on utilise beaucoup donc il faut que la manipulation soit simple et rapide.

Petite astuce, il existe des gigoteuses avec la fermeture Eclair qui peut s’ouvrir par le bas de la turbulette. Ce qui peut s’avérer utile pour changer son bébé la nuit sans le réveiller complétement.

4. les matières / certifications

Alors là, c’est un grand sujet et à chacun de choisir ce qu’il préfère pour son bébé. La plupart des gigoteuses sont composées d’une partie en coton et d’un rembourrage qui peut être synthétique ou naturel. Il en existe aussi en laine (thermorégulant) ou encore en lin pour l’été pour plus de respirabilité. Pour les gigoteuses d’été celle-ci ne sont pas rembourrées et sont constituées d’une ou deux couches de tissus souvent en double gaze de coton.

Si tu souhaites investir dans un modèle en coton bio, fie-toi aux labels de certifications et non aux étiquettes “vertes” présentes sur le produits. En effet, certaines marques vont jouer sur le côté “vert” du graphisme ou des slogans tels que “durability”, “green” etc. Le but est que le consommateur pense que c’est un produit “bon pour l’environnement”, c’est ce qu’on appelle le greenwashing. Si un produit est certifié avec un label tel que GOTS (le plus connu) cela veut dire qu’il est soumis à des normes socio-environnementales. Cet organisme vient donc vérifier que le produit corresponde au cahier des charges fixé par le label. Ces labels sont indépendants et non affiliés à une marque.

Si tu veux te renseigner un peu plus sur les différents labels existants, clique ici. C’est un lexique crée par the goodgoods, un des premiers médias se focalisant sur la mode responsable. Il y a d’ailleurs pleins d’autres articles chouette à découvrir sur leur site.

• • •

Voilà, j’ai fais un peu le tour des différents points que je voulais aborder. Bien sûr c’est une liste non exhaustive, mais elle peut te donner quelques pistes pour te guider dans cet achat.

Encore une petite astuce, ayez au moins une gigoteuse de rechange en cas de vomi ou de selles explosives.
Et pour découvrir notre sélection de gigoteuses, c’est par ici.

Si tu as des questions, n’hésite pas à laisser un commentaire ou passer en boutique. Nous serons ravies de te répondre.

Hélène